Communiqués Membres et Partenaires

Communiqué de presse inter-associatif de Marseille - EXPULSION EN PLEINE TRÊVE HIVERNALE : QUI FAIT QUOI ?

EXPULSION EN PLEINE TREVE HIVERNALE : QUI FAIT QUOI ?

Le vendredi 26 février 2016, à 10 heures, une cinquantaine de personnes ont été expulsées du 420 bd National suite à l’arrêté de péril prononcé dans la matinée par les services de sécurité de la ville de Marseille. Ceci en pleine trêve hivernale, et alors que ce lieu était occupé depuis plus d’un an et demi au vu et su de tout le monde.

Dans la précipitation, les associations alertées par les familles ont dû participer aux opérations de recensement afin de leur permettre d’obtenir une mise à l’abri temporaire à l’hôtel, et suppléer ainsi à la défaillance de coordination entre les services municipaux et la Préfecture.

Nous, Médecins du Monde, la Ligue des Droits de l’Homme, Rencontres Tsiganes, le CCFD Terre Solidaire, L’école au présent pouvons une fois ENCORE questionner cette politique qui ne s’apparente qu’à une politique du pire !

Que signifie « ARRETE DE PERIL IMMINENT » pour un site où vivaient des personnes depuis un an et demi ?

Que veut dire MISE A L’ABRI, pour 6 jours dans des hôtels inadaptés à la vie de famille et éloignés des lieux de travail, de scolarisation et de soins ?

QUI FAIT QUOI ? Comment ces opérations sont-elles coordonnées et organisées en amont entre les services de la ville de Marseille et la Préfecture pour garantir l’application de la circulaire d’août 2012 qui doit anticiper et accompagner ces expulsions d’une part et assurer in situ le respect des personnes d’autre part. Nous dénonçons l’instrumentalisation dont nous faisons l’objet et qui, de pourvoyeuses de services aux personnes en situation de grande précarité et vulnérabilité, nous amène à participer au TRI et RECENSEMENT des familles expulsées.

Les 48 personnes qui « habitaient » au 420 Bd National 13003 Marseille ce sont 12 familles et 4 hommes seuls, 13 femmes dont 4 femmes enceintes, 18 enfants de 2 à 18 ans (dont 11 scolarisés dans le quartier), et 2 adultes en formation.

- Où seront-elles jeudi 3 mars 2016 à J+6 de l’expulsion ?

- Pourquoi une telle maltraitance institutionnelle ?

- Qui va continuer à financer cette politique inutile et coûteuse qui n’offre aucune solution ?

JUSQU’A QUAND ?

En 2015 à Marseille 12 expulsions ont eu lieu, concernant 580 personnes

Contact Presse : Caroline Godard :
Tel 07 86 96 65 22
crd.rencontrestsiganes@gmail.com


Voir le communiqué de presse


 
Romeurope bénéficie du soutien deIDFetACSE