Infos Ile-de- France

Rassemblement du 22 juin devant le Ministère du Logement - Collectif de soutien aux roumains d’Ivry

Le Collectif de soutien aux roumains d’Ivry organise le mercredi 22 juin 2016 à 17h un rassemblement devant le Ministère du Logement au 55 rue St Dominique dans le 7 ème arrondissement. L’objectif de cette action intitulée "Les expulsions ne sont jamais la solution" vise à interpeller le ministre du logement sur une politique sociale coûteuse et inefficace et aussi obtenir une audience pour faire valoir les droits d’une population discriminée.

Contenu du tract du Collectif de soutien aux roumains d’Ivry :

Grâce à des luttes acharnées, les habitants, les membres des collectifs de soutien, et les forces progressistes de la villes soutenus par la municipalité et le conseil départemental, ont réussi à arracher des mesures de relogement e de suivi social pour 32 familles à Ivry.

Notre position "pas d’expulsion sans solutions" reste d’une brûlante actualité, de fait les expulsions ne sont jamais une solution, pour personne.

Que l’Etat ne veuille pas régler cette solution relève d’une volonté politique délibérée. celle de fabriquer des boucsémissaires pour faire oublier le chômages, les inégalités croissantes, les reculs sociaux et autres "Panama papers".

En traitant les roms de manière indigne, il envoie aux autres citoyens un message d’une tragique antiquité : "c’est le pauvre, l’immigré, le marginal qui est la cause de souffrances et de vos frustrations."

Les mises à l’abri en hôtel social ont montré leur inutilité. Coûteuses et indignes, véritables gâchis social, elle placent les familles dans des difficultés plus grandes encore que celles qu’elles connaissaient sur les bidonvilles.

Il faut d’urgence changer de politique sociale et mettre les moyens financiers dans des alternatives dignes pour les familles, moins coûteuses pour nos institutions :

  • aménagement de logements transitoires dans des bâtiments existants inutilisés (type ex-gendarmerie)
  • mise en place de structures simples, de type préfabriqués, sur des terrains destinés à une insertion progressive (type villages de l’espoir) ;
  • viabilisation temporaire de campements.

Associées nécessairement à un accompagnement social, effectué par des professionnels, ces solutions ont toutes fait leurs preuves.Mettons notre énergie à les mettre en oeuvre.

L’Etat cherche à créer de la colère entre roms, population et associations de soutien, pour diviser, organiser la guerre des pauvres. Il cherche à localiser, à se décharger sur les collectivités territoriales.

Même si ces dernières doivent prendre leur part, seul l’Etat a les moyens techniques et financiers d’impulser une politique d’accueil. Dans les cas récents des victimes d’inondations, l’Etat sait mettre en oeuvre une politique de solidarité à l’échelle du pays.

Mais pour les roms pas de solidarité de l’Etat !

A Villeneuve-le-Roi, à Créteil, à Athis-Mons, et ailleurs encore, les roms menacés par les inondations ont été purement et simplement jetés à la rue sans solution de mise à l’abri et leurs maigres affaires systématiquement détruites. Deux familles de l’ex-terrain Truillot, expulsées d’Athis-Mons où elles étaient hébergées, ont heureusement pu bénéficier de l’aide de la maire d’Ivry et de militants locaux pour se voir affecter un hôtel social à Chilly-Mazarin et s’y rendre.

L’Etat se veut nous disperser, unissions-nous.

Il veut se défausser de ses responsabilités sur les collectivités locales, ne le laissons pas faire.

Nous demandons audience à la ministre du logement pour faire valoir d’autres solutions de vie que l’expulsion et la rue.

Téléchargez le tract de l’appel au rassemblement du Collectif de soutien aux roumains d’Ivry


 
Romeurope bénéficie du soutien deIDFetACSE